Station Héraclite (2016-2017)

La Station Héraclite est un projet articulant art et science autour des pratiques d’observation. Pour cette année, nous avons choisi un objet commun : l’eau.

Si dans le champs des sciences du milieu, l’observation de phénomènes s’opère sans interférence de l’observateur, au contraire, dans le champ des sciences sociales, des sciences de l’homme et des pratiques artistiques, la présence de l’observateur tend à s’affirmer pour assumer une forme de co-présence et de co-création du savoir. En art, la question de l’observation et de la présence prend toute son importance quand l’enjeu n’est pas tant de produire que d’interroger notre rapport au monde.

Une artiste, Céline Domengie (artiste et doctorante laboratoire CLARE / Université Bordeaux Montaigne / http://clare.u-bordeaux3.fr) et trois scientifiques, chercheurs et techniciens, Benoit Sautour, Pascal Lebleu et Isabelle Billy (http://www.epoc.u-bordeaux.fr) interviennent auprès des experts…
Les structures impliquées :
L’exercice d’observation est mené sur le terrain par ceux qui l’habitent, aussi, nous les appelons des experts. Ces experts viennent de deux établissements pédagogiques et d’une association :
– deux classes (CM1/CM2) de deux écoles primaires : Fongrave et Saint Etienne de Fougère (près de Villeneuve sur Lot)
– deux classes de 6ème du collège de Bègles (33)
– un groupe d’adultes de l’association Relais (insertion sociale /Villeneuve-sur-Lot).
Voici quelques images :
Une classe du lycée Louis Couffignal travaille à la transformation du Grand Photographe en station d’observation mobile.
Un groupe d’étudiants en biologie (Licence 3 / Université de Bordeaux)  accompagne les experts en travaillant sur les protocoles de relevé de données, les outils de partage des méthodes expérimentées (site internet interne : http://projet-heraclite.comxa.com/) et la médiation scientifique (interview pendant l’année et médiation scientifique lors de la restitution finale).
Un groupe d’étudiants en arts plastiques et en science de l’homme (Lincence 1 & 3 / Université Bordeaux Montaigne et Université de Bordeaux) travaille sur les représentations culturelles de l’eau et sur la préparation de la restitution finale.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s