Chantier interdit au public / Samedi 4 décembre

A l’occasion de la construction d’un nouveau collège à Monflanquin Le Belvédère propose une soirée thématique à Monflanquin, sur les liens entre les chantiers et les villes.

17h00 Genius Loci #2
Conférence de Céline Domengie.
Notes photographiques et sonores sur le chantier
de construction du collège de Monflanquin.
Salle des consuls
Entrée libre

19h00 « A City Symphony – Symphonie urbaine »
Ciné-concert en collaboration avec  monoquini.
Films de Dominic Angerame
CONTINUUM (1987 / 15′)
DECONSTRUCTION SIGHT (1990 / 13′)
PREMONITION (1995 / 10′)
IN THE COURSE OF HUMAN EVENTS (1997 / 25′)
Les films sont projetés dans leur support original 16mm.
Improvisation musicale de Thomas Lehn (claviers, traitement électronique) et Paul Lovens (batterie).
Salle des Consuls
Participation aux frais 5 euros

20h30 Repas rencontre avec les artistes
Soupe de potimarron – Sauté aux pruneaux + plat végétarien Salade – Tourtière Vin & café
Cave de la MJC
10 euros sur réservation

Informations et réservations : 06.13.69.04.39 assolebelvedere@gmail.com
https://lebelvederedemonflanquin.wordpress.com

DETAILS SUR LE Programme

A propos de Genius loci 2

Depuis plusieurs années Céline Domengie mène un travail photographique sur l’architecture à l’état de chantier. Au cours de l’été 2010, elle a commencé un travail de recherches sur la construction du collège de Monflanquin, une enquête photographique et sonore sur la genèse du lieu, afin dexplorer les différentes strates du chantier : technique, historique, humaine, géographique, économique, etc.
Pour ce second rendez-vous, Genius loci 2, elle vous invite à découvrir ce travail en chantier sous forme d’une conférence. Dates à retenir : Genius loci 3 samedi 12 mars 2011 et Genius loci 4 samedi 2 juillet 2011.

A propos des films

Hommage explicite aux cinéastes d’avant-garde des années 20 et 30, le sujet du cycle cinématographique réalisé par Dominic Angerame porte sur le processus constant de changement de l’environnement urbain.
Maintenance, construction et destruction des structures modernes, cycle des activités humaines transposé dans les bouleversements architecturaux incessants, ritualisation du travail manuel – tels sont les thèmes abordés par le biais d’images intemporelles superbement photographiées en noir et blanc.

Dominic Angerame est un cinéaste américain vivant à San Francisco. Il a réalisé pas moins de 35 films expérimentaux depuis la fin des années 60, reçut de nombreux prix, enseigne le cinéma et dirige Canyon Cinema, une coopérative réputée de distribution de films indépendants.

CONTINUUM (1987 / 15′)
se consacre aux ouvriers qui réalisent des travaux urbains pénibles.
DECONSTRUCTION SIGHT (1990 / 13′)
montre comment les hommes sont devenus insignifiants face aux gigantesques outils de destruction.
PREMONITION (1995 / 10′)
est un documentaire sur la zone d’embarcadère sinistrée de San Francisco et l’autoroute qui la surplombe.
IN THE COURSE OF HUMAN EVENTS (1997 / 25′)
décrit précisement la destruction de l’Embarcadero Freeway qui fut structurellement endommagé lors du tremblement de terre de 1989.
(ce film a été présenté de novembre 2002 à mars 2003 à la Fondation Cartier à Paris dans le cadre de l’exposition « Ce qui arrive » sous la direction de Paul Virilio).
Les films sont projetés en respectant leur support original 16mm.

A propos des musiciens

Thomas Lehn (Allemagne)
Pianiste de formation comme interprète de musique classique, de musique contemporaine et de jazz, Thomas Lehn se consacre depuis 20 ans aux synthétiseurs analogiques modulaires produits dans les années 60 (Moog, EMS). S’éloignant de schémas pré-établis, matériaux et structures sonores sont élaborés en temps réel lors de prestations live.
Il a collaboré avec un nombre important de musiciens contemporains et participe à l’ensemble Hiatus.

Paul Lovens (Allemagne)
Paul Lovens s’est intéressé aux percussions dès son enfance. Autodidacte, il débute comme batteur à l’âge de 14 ans, dans des groupes de jazz et de pop. Depuis 1969 il se consacre à l’improvisation et travaille plus particulièrement les percussions et la scie musicale. Il a travaillé avec la plupart des musiciens de la scène internationale d’improvisation et plus régulièrement avec le Globe Unity Orchestra, le Berlin Contemporary jazz orchestra, le Schlippenbach trio/quartet avec Peter Kowald, le Company de Derek Bailey et en duo avec Paul lytton. Il a effectué des tournées dans plus de quarante pays, est membre fondateur d’une coopérative de musiciens et a produit maints enregistrements pour son propre label, Po Torch, depuis 1976.
S’impliquant dans des projets de films, de danse ou de théâtre, Paul Lovens a toujours préféré travailler en petits comités. Parmi ses collaborations, citons
Mats Gustafsson, Eugene Chadbourne, Joëlle Léandre, Jean-Marc Montera, Urs Voerkel ou encore Günter Christmann.

A propos du repas

Evelyne Domengie nous a gentiment offert les tourtières.

Pain et légumes bios fournis par Philippe Milhac et Isabelle Pozzer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s